un concept novateur, et des événements éco-sportifs exemplaires ! 100% éco-conçus 100% co-construits 100% au service du local 100% dédiés à la santé de l'Homme et de la Planète.
un concept novateur, et des événements éco-sportifs exemplaires !         100% éco-conçus        100% co-construits     100% au service du local100% dédiés à la santé de l'Homme et de la Planète.

 

UNE INITIATIVE INEDITE ET INNOVANTE

 

  • Genèse et grandes étapes de développement :

- Imaginés dès le début des années 2000, les premiers Eco-Games voient le jour à l’automne 2004 dans l’état de Bahia au Brésil, sous le nom de Jeux mondiaux de l’environnement. De cet événement alternatif expérimental se dégagent très vite un certain nombre de principes caractéristiques, qui modèlent et reflètent la réalité des pratiques et formes d’organisation des Eco-Games actuels.

- Les premiers Eco-Games français sont organisés en 2007 en Normandie, en Bourgogne et en Ile-de-France.

- Les Eco-Games Brésil ont fêté en 2014 leur 10ème anniversaire, et continueront à y être organisés chaque année.

- Aujourd'hui, une douzaine d'Eco-Games régionaux sont organisés chaque année en France, et plusieurs nouveaux projets sont en développement dans l'hexagone comme à l'étranger.

 

  • Moyens mobilisés :

Les ressources (naturelles et humaines) mobilisées lors de chaque Eco-Games le sont selon deux priorités essentielles :

- tendre au minimalisme absolu tant au niveau des structures d’appui que de la dynamique d’organisation ; en d’autres termes, pourquoi faire « avec » si on peut faire « sans » ?

- maximiser le recours aux ressources locales existantes, et leur mutualisation systématique.

 

  • Public visé :

Prioritairement local, qu’il soit sportif ou non sportif ; et parmi toutes les tranches de la population : femmes et hommes, jeunes et moins jeunes, tous profils et toutes catégories socioprofessionnelles.

 

  • Partenaires :

Les partenariats sont essentiellement locaux et varient selon les Eco-Games => associations sportives, collectivités, établissements publics, représentations régionales des fédérations sportives nationales…

Le mécénat est systématiquement préféré au sponsoring traditionnel, pour tuer dans l’œuf toute possibilité de récupération malsaine des Eco-Games par la sphère économique, et limiter le greenwashing.

 

 

Les Eco-Games, Coup de Coeur 2016 de la Fondation Nicolas Hulot !